Comment aménager un potager dans son jardin ?

 
   Ça 
y est le printemps est arrivé ! Le soleil apparaît timidement, les nuages s’en vont discrètement, les températures s’élèvent doucement. Quel bonheur de ressortir dans son jardin ou sur son balcon pour apprécier l’air de la naturePourquoi ne pas profiter de votre extérieur pour commencer ou améliorer votre potager ? En plus de bénéficier des avantages de travailler dehors, vous récolterez des fruits et des légumes cultivés maison. Pratique, économique et écologique !  

1- Déterminer l'emplacement idéal et préparer le terrain 

   Le printemps est la parfaite saison pour se lancer dans la création de son potager, c’est en effet la période idéale pour les semis et la plantation de fruits et légumes et ce, jusqu’au mois de Mai.    

   L’important est d’avoir une exposition au soleil. En effet, pour mûrir, les fruits et légumes doivent avoir de la lumière. Pour cela, n’hésitez pas à tailler votre haie ou vos arbres qui risqueraient de faire de l’ombre à vos futures plantations, grâce à une débroussailleuse. Taillez-les de manière à garder une certaine épaisseur afin de protéger votre potager du vent. Attention, il doit tout de même rester aéré, ne pas être confiné. S’il reste une partie ombragée, réservée là aux légumes à feuilles (salades, par exemple).  
   
   Bon à savoir
 Il existe aujourd’hui des outils multifonctions pour faire des économies sur les outils de jardin.


   La seconde étape est la préparation du sol. Tondez la pelouse et enlever les mauvaises herbes à l’aide d’un extracteurSi le terrain est en friche, vous pouvez également utiliser une débroussailleuseAérez la terre et ôter les racines toujours à l’aide de l’extracteur. Vous pouvez également utiliser une fourche bêche ou une grelinette. Attention à ne pas retourner la terre afin de préserver l’équilibre naturel.
   L
étape suivante consiste à enrichir la terre grâce à du compost pour booster vos futures plantation.
   Enfin, à l'aide d'un râteau, affinez la terre et répartissez-la de manière égale sur votre surface cultivable.  

   Si cela vous paraît trop compliqué ou si vous habitez en appartement et que vous n’avez pas de jardin mais un balcon, pas de problème, les potagers surélevés sont là. Il suffit de mettre un mélange de terre adéquate et le sol est prêt. Il n’a besoin que peu d’espace mais doit être baigné de lumière 

  Notre astuce N’oubliez pas de garder au mois 30 centimètres de largeur entre votre haie (ou maison) et votre potager afin de pouvoir circuler entre vos plantations 


2- Sélectionner et planter ses fruits et légumes 

   Une fois le terrain préparé à accueillir les semis, quels fruits et légumes souhaiteriez-vous planter ? Voici quelques conseils pour faire votre choix : 

  • Evaluez et quantifiez vos besoins tout en tenant compte des goûts de chacun : vous ne planterez pas le même nombre de salades si vous vivez seul(e) ou en famille.  

  • Faites un plan grâce à un calendrier. Il permettra de vous donner une idée de la quantité que vous pouvez cultivez et des mois de plantations et de récoltes afin d’optimiser vos semences. 

  • Commencez par des légumes simples à cultiver pour ne pas vous décourager : tomates, salades, courgettes, radis, carottes, pommes de terre, herbes...

  • Achetez des légumes en plants est une bonne solution pour commencer un potager, il y a peu de risque qu’ils ne mûrissent pas.  

  • Ne cultivez pas deux fois le même type de végétaux sur la même parcelle. Cela évite un appauvrissement du sol et les maladies/insectes qui viennent s’attaquer toujours aux mêmes plantes. 

  • Même si elles ne sont pas comestibles, les fleurs sont les meilleures alliées du potager car elles attirent les insectes pollinisateurs qui feront fructifier vos fruits et certains légumes comme les aubergines, les concombres ou les poivrons 

  • Voici les meilleures périodes de plantations (selon l'emplacement) pour quelques légumes que nous avons sélectionnés :

 



   Notre astuce : Utilisez du bambou dans votre potager. Ces plantes sont en effet multifonctions : Tuteurs pour maintenir les plantes grimpantes, structure de protection, étayage des arbres fruitiers... En plus d’être décoratifs, ils sont utiles ! 




3- L'alternative : Faire pousser des arbres fruitiers 

   Les arbres fruitiers sont une bonne alternative au potager pour récolter de bons produits venus de votre terreConfitures, tartes et compotes... Un vrai délice en provenance directe du jardinIls peuvent être planté directement dans le jardin mais également en pot (attention à choisir des variétés naines dans ce cas). Contrairement aux idées reçues, ces variétés donnent des productions abondantes.  

Il en existe deux sortes : 

  • Les arbres à pépins (pommiers, poiriers...), il est conseillé de tailler 1/3 des branches en hiver. 

  • Les arbres à noyaux (cerisier, abricotier...), qui se taillent raisonnablement après la récolte des fruits ou couper 1/3 des branches mais seulement tous les deux ans. 

Notre astuce : Plantez vos arbres fruitiers à la fin de l’automne, lorsqu’il n’a pas encore gelé afin de récolter les fruits au printemps.  

 

Nous vous souhaitons de belles plantations et des récoltes bien gourmandes !